Un placement sans risque

Un placement sans risque

Un placement sans risque ? La réponse sera rapide. Sur 1 an c’est à peu près 3.5%, sur 6 mois environ 1.5% (3% annuel) et sur 1 mois c’est 0.2% environ (2,4% annuel).

Ce sont à peu de chose près les taux de l’Euribor. Et il faut bien sur y enlever les marges des banques si vous souhaitez avoir le taux d’un compte à terme sur la durée souhaitée : 

  • EURIBOR – 1 semaine 2,345%
  • EURIBOR – 1 mois 2,374%
  • EURIBOR – 3 mois 2,667%
  • EURIBOR – 6 mois 3,212%
  • EURIBOR – 12 mois 3,572%

Quand on dépasse le taux sans risque, par essence on fait du risque.

Quels sont les types de placements possibles ?

On ne veut plus entendre parler de « placements sans risque », les « SCPI sans risque », les « Obligations sans risques », les « structurés sans risque », et même « l’immobilier sans risque ». 

  • L’immobilier ? Du risque, malgré sa résilience. Un risque de liquidité, un risque de valeur, un risque locatif…
  • Les SCPI ? Un risque de liquidité, un risque de rendement, un risque en capital
  • Les obligations ? un risque de défaut. D’ailleurs les compte à terme aussi…
  •  Les Stable Coin ? du Risque malgré leur nom ! En capital, en rendement, en existence même 😉
  • Les parkings au Portugal dans les aéroports ? un risque d’escroquerie si ça vous parle ?
  • Le vin à 4% net par mois ? Apportez m’en 3000 tonneaux. Du risque bien sur, et de l’escroquerie en plus.
  • Les actions ? Du risque en capital bien sur.
  • Le private equity ? Du risque de liquidité et en capital.
  • Les produits structurés ? Du risque de défaut de l’émetteur et de ses spécificités.

Chacun de ces placements peut avoir du sens, de l’équilibre, et être choisi pour un objectif, générer des performances, être résilient. On se sert de presque tous (sauf les parkings sus nommés…)

En revanche et définitivement, quand on vise plus que le taux sans risque, c’est qu’il y a du risque. Et il faut le dire. Le risque parfois ça paie. Et cela se maîtrise par la diversification et des règles de bonne gestion !

Partager cette publication